Un carnaval entre terre et mer

Le 10 février 2010Indicateur 2010

Un carnaval entre terre et mer

Le carnaval de Godewaersvelde a cultivé dimanche sa différence. Entre la tradition bailleuloise des chars et les bandes du Dunkerquois, le comité des fêtes n’a pas tranché. Les deux, c’est mieux !

Un char, deux chars, trois chars… Les Débrouillards de Bailleul étaient bien entourés cette année. Dimanche après-midi, le carnaval de Godewaersvelde s’est étoffé grâce au soutien de nombreux groupes bailleulois mais aussi à des initiatives nouvelles.

Le french cancan du char de Eecke, revisitant le Moulin rouge a beaucoup plu au public tout comme les chorégraphies du groupe du village, les Biroutes…

Explosion de couleurs

Entre les chars, les géants Henri le Douanier qui ouvrait le cortège, la Belle Hélène qui suivait et les masquelours, le public en a reçu plein les yeux et les oreilles. Le comité des fêtes a réussi à relancer le carnaval sans choisir entre tradition dunkerquoise et tradition bailleuloise. Les chars étaient suivis de la bande et tout cela dans la bonne humeur.

Godewaersvelde a également su cultiver sa spécificité de carnaval familial. Les enfants étaient nombreux dans le cortège, comme dans la bande. La relève se forme dans les rues de Gode et elle a pu faire chapelle – en tout bien tout honneur – dans la cour de l’école Jean-Rostand. Quelques membres du comité des fêtes ont distribué chocolats chauds et crêpes à de jeunes carnavaleux qui avaient besoin d’une pause avant le rigodon final sur la place.

Le canon à confettis des Débrouillards est rôdé. Il est prêt à annoncer le passage du char « Des gendarmes à Saint-Tropez » dimanche à Bailleul. Carnaval, c’est parti !



Revu et étoffé, le carnaval de « Gode » réveille la Flandre intérieure

Le 08 février 2010 - La Voix du Nord édition d’Hazebrouck

Revu et étoffé, le carnaval de « Gode » réveille la Flandre intérieure

Il fallait agir. Le carnaval de Godewaersvelde se traînait. Le comité des fêtes, épaulé par la Société philanthropique bailleuloise et nombre d’associations de Flandre intérieure, a mis les mains dans le cambouis et tiré les enseignements de la dernière édition. Résultat probant, hier : un spectacle vivant a égayé le bourg. En continu.

Les coups de main ont du bon. C’est la conclusion qu’ont dû tirer les organisateurs, hier soir, à Godewaersvelde. Car pour relancer le carnaval, au pic de sa popularité dans les années quatre-vingt avant de s’effilocher, les membres du comité des fêtes ont pu compter sur une « main d’oeuvre » nouvelle.

Traditionnellement, les masquelours de la côte grossissaient les rangs de la bande. Mais hier, la Flandre intérieure a révélé son goût pour la fête. Le soutien venait aussi bien du large que de la campagne toute proche : « C’est essentiel pour aider un village à renouer avec son histoire avec un esprit « carnaval » : gracieusement », observe Christophe Fruleux, à l’heure du coup d’envoi. Le président bailleulois de la « Philanthro » avise la Belle Hélène, la géante steenvoordoise, qui n’a pas souhaité monnayer ses charmes.

Quelques mètres en amont dans le cortège, des danseurs de french cancan dévoilent leurs atouts à qui veut les admirer. Bienvenue sur le char du Moulin Rouge d’Eecke, « bricolé en quinze jours » : « On fera mieux l’an prochain », s’excuse Moïse Castelain, le regard dissimulé par d’invraisemblables faux cils. « D’habitude, je fais la bande. Sachant que Gode veut relancer la tradition des chars, on s’est dit pourquoi pas », poursuit la cheville ouvrière de la fête de la Moisson, à Eecke. « Il serait sympa qu’à l’avenir, chacune des communes voisines soit représentée par un char », suggère Moïse Castelain. Il y a loin de la coupe aux lèvres, mais l’idée ne déplaît pas à Jacques, Brigitte et Christiane, surnommés « l’équipe B » des Peulemeuche de Hoymille. Ces fidèles de Godewaersvelde l’admettent : « La bande a, c’est vrai, une interprétation spéciale des chants de Dunkerque. Si nous venons ici, c’est pour l’esprit familial. Qu’il y ait le cortège d’un côté et la bande de l’autre n’est pas gênant. Cette différence nous plaît.»



Tous au Carnaval !

Le 03 février 2010Indicateur 2010

Tous au Carnaval !

Dimanche 7 février, au pied du Mont des Cats, Godewaersvelde donnera le «la» des festivités carnavalesques. Au menu : géants, chars, grosses têtes et bande pour une édition plus en phase avec l’histoire du carnaval quadragénaire.

Soucieux de retrouver son faste d’antan, le carnaval de Godewaersvelde s’appuiera en 2010 sur les majestueux chars et les grosses têtes du carnaval de Bailleul.

Le coeur du carnaval godewaersveldois pourra bientôt véritablement battre. Les puristes connaissent la chanson : le premier rendez-vous de l’après-midi est fixé à 14 h 15 à l’espace loisirs (400 rue de Boeschèpe). C’est là que sera donné le départ du cortège, composé de géants, de chars, de grosses têtes et suivi par des bandes godewaersveldoises et dunkerquoises.

Le cortège, dont le départ est prévu à 15 h, sera ouvert par Henri le Douanier, accompagné de son chien Tom. D’autres géants, comme la Belle Hélène, danseront et virevolteront sur le bitume Godewaersveldois.

Les chars (« Les imperturbables », « Les Saints de Mélusine présentent les diables rouges », « Les amis de la Houblonnière », « Les Débrouillards », « Les DJ Moumoutte à la montagne »,…), les groupes musicaux (Les Téméraires) et les géants (Henri le Douanier, Tom, La Belle Hélène…) paraderont dans les rues du village, pendant que la bande de masquelours se régalera dans le coeur de la commune.

Concernant la bande, un tambour-major en uniforme de grenadier de l’Empire, mène la bande qui suit. Et, il y a une tradition à respecter : celle de « tenir chapelle ». Les « chapelles » sont en réalité les nombreux cafés dans lesquels les carnavaleux vont boire de la bière et manger une soupe à l’oignon. Cela veut dire qu’il faut payer à boire et à manger aux amis et aux connaissances. A Godewaersvelde, le dimanche, même les « petits carnavaleux » pourront « tenir chapelle » ! En effet sur le parcours, une chapelle pour les enfants sera mise en place. Nos « petits carnavaleux » pourront déguster du chocolat chaud et manger des bonbons.

Une belle mise en jambe avant l’apothéose, entendez le rigodon final, prévu vers 18 h, sur la place. Comme tous les ans, suivra le jet de la bière du géant.

Mais avant le retrouver le grand cortège dominical, les carnavaleux pourront goûter dès samedi à un autre emblème de la Flandre : la boule flamande. Pour lesamateurs, rendez-vous à la bourloire dès 15 h.

Avant de prendre la direction de la salle des fêtes, pour le grand bal du carnaval.

Un bal en préambule au carnaval

Cette année, cette grande soirée se tiendra samedi 6 février salle des fêtes. Y sont conviés les carnavaleux, revêtus de leurs plus beaux costumes. Le bal, qui débutera à 21 h, sera animé, comme l’an dernier, par un orchestre de 15 musiciens dunkerquois.



Carnaval : Godewaersvelde inaugure

Le 30 janvier 2010La Voix du Nord édition d’Hazebrouck

Carnaval : Godewaersvelde inaugure

Le rigodon est tout proche. Godewaersvelde lancera la saison carnavalesque dans une semaine. Au menu de samedi, un bal amorcera les festivités à 21 h à la salle des fêtes. …

Le lendemain, cortège de chars et bande se mettront en place dès 14 h 15 à l’espace loisirs, pour un départ prévu à 15 h. Le jet de la bière du géant mettra un terme à la folle journée à 18 h, sous les fenêtres de la mairie.



La tradition perdure

Le 18 novembre 2009Indicateur 2009

La tradition perdure

Ce mardi 10, au soir, sur le parking de la salle des fêtes, quelque 150 enfants accompagnés de parents et amis s’étaient rassemblés.

C’est que Saint Martin avait besoin d’aide car il avait perdu son âne !
La municipalité, le comité des fêtes, les musiciens, les commerçants s’y étaient mis : les uns pour organiser, les autres pour encadrer, tous pour récompenser les enfants qui cherchaient l’animal à l’aide d’une betterave illuminée ou d’un lampion.

Non, il n’était pas du côté de la maison de retraite, mais en bordure d’un chemin de randonnée ! Ouf ! Tout le monde a pu retourner à la salle des fêtes savourer les gourmandises offertes par les artisans du village.



1234

vlad6bathory |
laurinda |
brest2008terresetmersdebret... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | syndicalisme
| LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production