QUARANTE-SEPT CLASSES DE MATERNELLE ET DE PRIMAIRE AUX RENCONTRES SPORTIVES

Le 30 mai 2009La Voix du Nord édition d’Hazebrouck 

Quarante-sept classes de maternelle et de primaire aux rencontres sportives

Mardi autour du mont des Cats, quarante-sept classes des écoles de la circonscription de Bailleul (Merville, Estaires, Bailleul, Le Doulieu, Sec-Bois, Vieux-Berquin, Boeschèpe, Flêtre, Merris, La Gorgue et Steenwerck) ont participé à une rencontre sportive.

L’opération avait été mise sur pied par Marc Masset, conseiller pédagogique en éducation physique et sportive, avec le concours de l’Union sportive de l’enseignement primaire (USEP), présidée par Michel Dolez, et d’Arnould Vanderstuyf, inspecteur de l’Éducation nationale.

(suite…)



LES FLAMANDS ROSES ONT REMPORTE LE TOURNOI DE SIXTE SENIORS DE FOOTBALL

Le 24 mai 2009La Voix du Nord édition d’Hazebrouck

Les Flamands roses ont remporté le tournoi de sixte seniors de football

L’Union sportive occupait jeudi le stade à l’occasion de son tournoi de sixte seniors.

Ouverte à tous, la rencontre se singularisait par la diversité des équipes et le traditionnel exotisme de leurs noms. Orange mécanique, United Mont des Cats, Les Touristes, Les Flamands roses et Les Zots, pour ne citer qu’eux, ça donne déjà une idée, même si on ne sait pas toujours d’où ça vient. Pour Les Gazelles, on pouvait deviner. Légèreté, rapidité et féminité, telles étaient les qualités de l’équipe de filles de Godewaersvelde. Les joueuses au maillot rayé vert et noir ont mis à l’épreuve le fair-play des équipes masculines. Les Flamands roses ont remporté ce tournoi. La suite du classement : 2. Les 18 ; 3. La Cristeam ; 4. Blauw Van Durst ; 5. Les Zots ; 6. Les Patrick’s ; 7. Les Cheminots de Lille ; 8. Les Touristes ; 9. Les DVSSE ; 10. AS Winnezeele ; 11. United Mont des Cats ; 12. Mixte ; 13. Les Machelors ; 14. Orange Mécanique ; 15. Les Gazelles ; 16. L’Estaminet.



UNE EXPOSITION SUR LA CONTREFACON VISIBLE AU MUSEE

Le 21 mai 2009La Voix du Nord édition d’Hazebrouck

Une exposition sur la contrefaçon visible au musée

Depuis avril, le musée de la Vie frontalière abrite une exposition intitulée « Contrefaçon sans façons ».

Présentée avec le concours de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), l’exposition est consécutive à plusieurs saisies opérées par les douaniers de la direction de Lille et de Dunkerque.

Comme le précisait Jacques Pladys, président de l’association Hier en Flandre, douane et fraude – lors du vernissage de l’exposition le mois dernier – « la contrefaçon est un fléau pour les économies. Parmi les objets saisis, 70 % proviennent de Chine, suivie de la Turquie et de l’Inde. Sacs à main, montres, pièces de voitures, médicaments : tout est sujet à contrefaçons. » Cette exposition est ouverte au public jusqu’au 31 octobre. Le visiteur pourra découvrir un ensemble de produits authentiques et leurs contrefaçons, prêtées par le musée de la Contrefaçon de l’Union des fabricants de Paris.

Musée de la Vie frontalière, route de Callicanes. Ouvert du mercredi au samedi de 14 h à 17 h ainsi que les premiers et deuxièmes dimanches de chaque mois (Tél : 03 28 42 08 52).



DEUX COUPLES A L’HONNEUR (Rose et Pierre Coubronne)

Le 21 mai 2009Indicateur 2009

Deux couples à l’honneur

De l’or aussi pour M. et Mme Coubronne

En fin d’après-midi, M. et Mme Coubronne ont reçu la visite du maire et de 3 adjoints, à leur domicile, pour fêter leurs cinquante ans de mariage. Antoine Vermeulen a bien sûr redemandé le consentement de chacun des époux Coubronne.

Pierre Coubronne est né à Caestre en juillet 1931. Rose est née à Steenvoorde le 8 août 1932. Le couple s’installe à Méteren dans un café commerce de charbon au moment de son mariage le 10 mai 1958 à Steenvoorde. Rose est sur le café et Pierre transporte le charbon. Chantal arrive en 1959, puis Stéphane et Philippe. La famille arrive à Gode en 1963 au café PMU sur la place et reprend le café tenu par Marcel Trassaert et Lucie. Il y avait beaucoup de commerces à l’époque, Godewaersvelde était nommé en ce temps-là « Le petit Paris ». M. et Mme Coubronne sont restés 19 ans jusqu’en 1982, date où ils ont pris possession de leur maison rue de Steenvoorde, une des premières construites dans ce quartier de l’Epi de Blé.

La vie au village était prospère, le club de foot avait son siège au café PMU, c’était aussi le siège des archers, la perche était plantée dans la pâture derrière. Comme c’était le siège des sociétés, on y faisait les banquets. Les familles s’y retrouvaient pour fêter les évènements : communions, mariages, enterrements. Pierre la semaine travaillait à Boeschèpe chez Framoplast et le week-end il était au comptoir avec Rose, pendant qu’Anicet, le frère de Rose s’occupait du tiercé le dimanche. En 1982, c’est le temps de la retraite bien méritée. Pierre se passionne pour les fleurs, le jardin, les oiseaux, Rose continue la cuisine pour eux deux. Après l’effervescence, le bruit, le travail, ils apprécient le calme. Les enfants et les petits-enfants n’habitent pas trop loin, la famille se voit souvent.



DEUX COUPLES A L’HONNEUR (Ignace et Paulette Coudeville)

Le 21 mai 2009 - Indicateur 2009

Deux couples à l’honneur

(Paulette et Ignace Coudeville entourés de leurs enfants et petits-enfants)

Deux couples ont fêté leurs noces d’or samedi 16 mai. M. et Mme Coudeville ont été reçus officiellement au centre socio-culturel par le premier magistrat en matinée. Cinquante ans jour pour jour après avoir prononcé le « oui » fatidique Ignace et Paulette Coudeville ont renouvelé leurs voeux devant le maire.

Paulette, née Kerkove, a 21 ans quand elle épouse Ignace de 8 ans son aîné. Originaire de Eecke, elle est aide familiale à la ferme de ses parents. Quant à Ignace Coudeville, godewaersveldois d’origine, il travaille depuis tout jeune dans la quincaillerie familiale où trois générations se sont déjà succédées. Heureux parents de deux filles, Annie et Chantal, Paulette et Ignace sont également à la tête de la quincaillerie, rue du Général Devinck. Toujours au service des clients de 7h du matin à 21h le soir, le couple et son magasin deviennent rapidement un des piliers de Godewaersvelde. Passionnés par leur travail, ils partagent également une autre passion : la musique. Ignace parcours et défile dans les fêtes environnante avec l’harmonie alors que Paulette chante dans la chorale.

A l’heure de la retraite, Paulette et Ignace quittent le magasin pour s’installer dans la maison qui jouxtait la réserve des appareils électroménagers. Ils occupent leurs journées par des promenades à la campagne, des parties de cartes entre amis et en prenant soin de leurs petits enfants. C’est donc entourés de leur famille et de leurs amis, qu’Ignace et Paulette ont fêté cinquante années d’amour, d’harmonie et de bonheur.



123

vlad6bathory |
laurinda |
brest2008terresetmersdebret... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | syndicalisme
| LA GRIPPE PORCINE
| Kevin Long Production